Publication du 2ème Panorama EY-France Créative

26 novembre, 2015

France Créative et EY dévoilent le 2ème Panorama de l’économie
de la culture et de la création en France.

Ce Panorama réaffirme la contribution des secteurs culturels et créatifs à la croissance économique et à la création d’emplois en France.

Les dix secteurs analysés par EY (arts visuels, musique, spectacle vivant, cinéma, télévision,radio, jeu vidéo, livre, presse, publicité et communication) ont représenté, en 2013, 83,6 milliards d’euros de revenus et 1,3 million d’emplois.

Croissance au cœur de l’économie française

Selon Marc Lhermitte, associé EY et auteur de l’étude : « Les industries culturelles et créatives restent une force indéniable de l’économie française. Nos créateurs, producteurs, techniciens et entrepreneurs rayonnent à l’international et sont autant d’ambassadeurs de l’attractivité de la France ».

En augmentation de 1,2% par rapport à la 1ère étude (publiée en octobre 2013), les dix secteurs ont enregistré, malgré la crise touchant certains de ces métiers, une croissance supérieure au reste de l’économie française (+0,9% sur la même période). Cette croissance s’illustre, par exemple, dans la dynamique des festivals, du tourisme culturel et du design « made in France ».

Avec 1,3 million d’emplois, les industries culturelles et créatives représentent plus du double des emplois liés à la production automobile et 8 fois ceux du secteur de la chimie.

L’étude souligne que les arts visuels, la musique et le spectacle vivant sont les 3 principaux employeurs de l’économie culturelle, avec 64% du total des effectifs. Au total, ce sont plus de 982 métiers – pour la plupart non-délocalisables – qui ont été recensés dont 52% dans la création, 28% dans la diffusion et 20% dans la production.

Capitales pour le rayonnement de la France à l’international, les industries culturelles et créatives sont à la fois puissamment exportatrices (2,7 milliards d’euros en 2013) et des relais de renouvellement urbain, du tourisme et de l’attractivité des territoires. Le 2ème

Panorama présente 18 cas territoriaux qui redéfinissent la géographie culturelle et économique française.

Une économie en transformation

Les offres numériques, qui elles-mêmes explosent, sont loin de compenser la perte des revenus issus des circuits traditionnels. A titre d’exemple, l’augmentation des ventes et recettes numériques (e-books, streaming, téléchargements, recettes publicitaires en ligne, VoD), estimée à +214 millions d’euros entre 2011 et 2013, ne permet pas d’équilibrer les 716 millions d’euros de pertes enregistrées par les secteurs de la musique, de la presse, de l’audiovisuel et du livre sur les ventes de CDs, DVDs, livres papier et journaux et magazines.

Par ailleurs, le recul du soutien public, marqué par une baisse continue de la contribution de l’Etat à la Culture entre 2010 et 2013 (de 1,6% par an), peut remettre en question la place de la culture comme relais d’attractivité des territoires.

L’étude souligne enfin que l’enjeu principal reste la répartition de la valeur entre acteurs traditionnels, producteurs de contenu créatif et média numérique.

France Créative rappelle ainsi « La culture et la création sont une chance pour notre pays, pour tous les pays. Cette étude illustre la nécessité de soutenir nos secteurs pour confirmer et développer leur potentiel social et économique ».

L’étude intégrale est téléchargeable sur le site www.francecreative.fr et sur le site www.ey.com/FR/ICC.