La France Créative s’exprime pour le 2nd tour de la présidentielle #édition

4 mai, 2017

Le 23 avril, les Français ont tranché : le second tour de l’élection présidentielle opposera le candidat d’En Marche, Emmanuel Macron à Marine Le Pen, candidate du Front National.

France Créative poursuit son tour d’horizon des réactions du monde de la culture et de la création, en s’attardant cette fois sur les prises de position récentes des acteurs de l’édition :

– 35 écrivains parmi lesquels Sylvie Germain, Véronique Olmi, Benoît Peteers ou Tanguy Viel ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen en votant pour Emmanuel Macron dans une lettre rendue publique ce mercredi 3 mai : « Car il en va de nos libertés, de l’idée que l’on se fait de la France aujourd’hui et surtout de notre avenir et de celui de nos enfants. Une nation solidaire, ouverte, joyeuse, éduquée, créatrice, consciente de son passé, porteuse d’un projet fraternel et essayant de contribuer au progrès humain dans son ensemble. »

– Vincent Monadé, président du Centre National du Livre, s’est exprimé sur le site ActuaLitté : « Si, dimanche 7 mai, Madame Le Pen était élue, je démissionnerais de mes fonctions.», dit-il, ajoutant que ses fonctions actuelles « exigent de défendre la littérature et la pensée, l’intelligence, la complexité du monde. Elles nécessitent d’être ouvert à toutes les cultures, aux autres, au génie de Sony Labou Tansi comme à celui de Mahfouz, à la grandeur de Flaubert et à celle de Césaire. »

– Leila Slimani, écrivain, dans Le Parisien : « Je vote Emmanuel Macron pour deux raisons. D’abord pour contrer Marine Le Pen, qui représente à mes yeux le pire pour l’avenir de la France. (…) Mais je vote aussi par adhésion. La jeunesse, la modernité d’Emmanuel Macron (…) donneront un nouvel élan à la France, qui est actuellement enlisée dans une forme de grand pessimisme. »

– Marek Halter, écrivain, dans Le Parisien  : « Je vais voter Macron car, grâce à lui, nous faisons une révolution sans barricades. Cet homme nous fait entrer dans une nouvelle société de façon pacifique. (…) Avec lui, nous pourrons faire barrage à Marine Le Pen, qui incarne le repli sur soi et la haine de l’autre. Il mettra de la lumière pour dissiper le brouillard. »

– Riad Sattouf, auteur de bande dessinée, a publié un dessin parodiant la Une du magazine Paris Match dans lequel on voit une interview fictive de l’un de ses personnages. « Le Pen à l’Élysée? C’est mort oueche, je voterai Macron direct » peut-on lire sur son dessin.

– La Société des Gens De Lettres et la SNAC ont signé l’appel « La Culture contre le Front National » à l’origine du rassemblement citoyen organisé le 2 mai à la Cité de la musique.

– Farouk Mardam Bey, éditeur, Karim Miské, écrivain, et Henri Raczymow, écrivain, comptent parmi les co-signataires de l’appel à « voter Macron pour la République, sans illusions » publié ce mercredi 3 mai 2017, dans le quotidien Libération.

– Le magazine ActuaLitté et son partenaire Les Editions du Net ont annoncé que la cérémonie officielle de la 5ème journée du Manuscrit programmée pour le 24 octobre prochain aurait lieu à Paris à la condition que le Front National ne soit pas élu.