La France Créative s’exprime pour le 2nd tour de la présidentielle #spectaclevivant

2 mai, 2017

Le 23 avril, les Français ont tranché : le second tour de l’élection présidentielle opposera le candidat d’En Marche, Emmanuel Macron à Marine Le Pen, candidate du Front National.

A l’approche de cette échéance décisive, de nombreuses personnalités et organisations du monde la culture et de la création ont fait le choix de s’exprimer publiquement sur leurs attentes, leurs espoirs ou sur ce qui font leurs valeurs.

France Créative vous propose un tour d’horizon des prises de position récentes des acteurs de la culture et de la création, en commençant par le spectacle vivant :

Les directeurs des 5 théâtres nationaux (la Comédie-Française, l’Odéon, le Théâtre de Chaillot, le Théâtre de la Colline et le TNS de Strasbourg) ont appelé lundi dans un texte commun à voter pour Emmanuel Macron, notamment en réaction à « La censure culturelle ouvertement pratiquée par nombre de maires frontistes ».

Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon, s’est dit déçu du manque de mobilisation citoyenne contre le Front National et appel à voter Macron : “si ce n’est pour nous, pour les plus vulnérables, les immigrés, les femmes, dont le droit à l’avortement peut être remis en cause tout comme le mariage pour tous”.

Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, a annoncé à l’AFP qu’il ferait lire un texte sur ce sujet avant chaque spectacle : “Le FN c’est le retour aux ténèbres d’antan (…) Vivons, pas d’abstention, donnez votre vote à Macron”, dit-il.

Paul Rondin, directeur délégué du Festival d’Avignon participe ce mercredi 3 mai au théâtre La FabricA à Avignon à une réunion d’acteurs du monde culturel contre l’extrême droite en présence de l’ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, du Président de la région PACA Christian Estrosi et du comédien Michel Boujenah.

– Au nom des Ecrivains Associés du Théâtre (EAT), Philippe Touzet, le président cette association appel à faire barrage au Front National le 7 mai dans un communiqué: « Les Écrivains Associés du Théâtre rappellent leur attachement aux valeurs républicaines. Liberté, Égalité, Fraternité ne sont pas de vains mots, à moitié effacés sur les frontons de nos mairies mais les principes fondateurs de notre République. »

– La Philharmonie de Paris et son président Laurent Bayle ainsi que les organisations ACCN, A-CDC, ACDN, AGI-SON,  AFO, AICA France, Association des Scènes nationales, Association Territoires de cirque, CAMULC, CGT Spectacle, Fédération des arts de la rue, FEPS,  FESAC, FRANCE festivals, PROFEDIM, Réunion des Opéras de France, SFA-CGT, SNAC, SNDTP, SNES, SNSP, SYNAVI Ile-de-France, SYNPTAC-CGT, USEP-SV (…) ont signé l’appel « La Culture contre le Front National » appelant à un rassemblement citoyen des acteurs de la culture et de la création le 2 mai à la Cité de la musique.

– Les comédiens et artistes du spectacle vivant Christophe Alévêque, Grégori Baquet, Rachid Bouali, Marie-Agnès Gillot, Sarah Nemtanu, Jean-Pierre Vincent, Alex Vizorek et Anne-Marguerite Werster (…) ont signé l’appel « La Culture contre le Front National » appelant à un rassemblement citoyen des acteurs de la culture et de la création le 2 mai à la Cité de la musique.

Jacques Weber, comédien, dans Le Parisien : « Je glisserai un bulletin dans l’urne au second tour, car je suis contre l’abstention et le vote blanc (…). Mon objectif : faire barrage à Marine Le Pen, car le danger de l’arrivée au pouvoir du Front national est bien plus important encore que ce qu’on nous laisse envisager. », « Sitôt après le second tour, je serai dans l’opposition, qui sera bien représentée par Jean-Luc Mélenchon, que rejoindra, je l’espère, Benoît Hamon. »

Jean-Pierre Baro, comédien et metteur en scène, compte parmi les cosignataires de l’appel à « voter Macron pour la République, sans illusions » publié ce mercredi 3 mai 2017, dans le quotidien Libération.